LA PERTE AUDITIVE

Il ne sert à rien de crier pour être compris d'une personne malentendante, ce serait comme s'adresser en hurlant à quelqu'un qui parle une autre langue. Il faut parler distinctement et articuler. Quant à l’équipement auditif, pour être efficace, il doit pouvoir amplifier les fréquences touchées.

Causes de la perte auditive

Il existe différentes causes de perte d’audition, naturelles ou traumatiques, ci-dessous les plus fréquentes :

  • La presbyacousie : C’est l’usure naturelle de l’oreille ! A partir de 20 ans, l’audition diminue, et la presbyacousie devient en général gênante à partir de 65 ans.
  • Les maladies : otites, otospongiose (sécrétion par l'os d'une masse emprisonnant la chaîne des osselets), neurinome (tumeur non cancéreuse du nerf auditif), virus engendrant une inflammation du nerf auditif ou une obstruction d'artère..
  • Les traumatismes sonores : Coups de fusil, métiers bruyants, pétards, explosions…
  • Des médicaments : streptomycine, acide acétysalicylique, cisplatine, quinine et beaucoup d'autres surdosés ou pris trop longuement par des personnes souffrant d'insuffisance rénale ou ayant une prédisposition à la surdité.

Symptômes

Le plus souvent, la surdité s'installe petit à petit. La personne touchée ne s'en rend pas toujours compte et c'est l'entourage qui le lui signale.

Certains signes ne trompent pas :

  • Avoir l'impression que les gens articulent mal
  • Eprouver une difficulté à suivre une conversation à plusieurs
  • Ne plus entendre les oiseaux ou tic-tac de sa montre
  • Se faire dire que le volume sonore de sa télévision ou de sa radio est trop élevé…